C’est un vrai bonheur d’accéder à la propriété, mais le processus n’est certainement pas ce qu’il y a de plus agréable. Des prêts à la finalisation des plans, la construction d’une maison est une aventure de longue haleine. Avant de nous attaquer aux faits, assurons-nou d’être à la même page en ce qui concerne  les prêts à la construction.

Un prêt à la construction est généralement un prêt à court terme qui peut être accordé par une banque ou une institution financière pour couvrir les coûts de construction d’une maison. Il est généralement proposé pour une période déterminée à un emprunteur (environ un an). L’emprunteur doit payer des intérêts pendant la période de construction.

Comment obtenir un prêt à la construction :

Les banquiers et les institutions financières ne prêtent pas à tous ceux qui leur demandment ; ils vous prêteront l’argent quand ils auront foi dans la valeur atteinte par votre construction une fois celle-ci finie. Pour éviter les mauvais investissements les banquiers exigent le respect des paramètres suivants avant d’accorder un prêt :

  1. Un constructeur compétent : Si l’institution n’a pas confiance dans votre choix de constructeur, il est probable que vous n’obtiendrez pas de prêt. Le constructeur doit être réputé et disposer d’une licence gouvernementale pour fournir un service de qualité.
  2. Un cahier des charges détaillés : Le prêteur voudra consulter un cahier des charges détaillant chaque acte de construction.
  3. L’estimation de la valeur : La valeur future de la maison doit être estimée et indiquée avant de commencer le projet.

Cinq choses à savoir au sujet de l’acompte

  1. Une exigence pour un acompte important : Les prêteurs demandent un minimum de 20% du montant du prêt contracté par l’emprunteur. Ils peuvent aller jusqu’à 25% du montant du prêt afin de s’assurer que l’emprunteur a investi dans le projet et qu’il ne s’en éloignera pas si quelque chose se passe mal. En outre, il donne au prêteur une certaine sécurité si la valeur de la propriété se révèle moindre que prévue initialement.
  2. Un prêt pour rembourser un prêt : L’une des caractéristiques les plus importantes des prêts à la construction est que l’emprunteur doit contracter un autre prêt à la fin de la période de construction afin de rembourser l’argent emprunté. Le prêt pris pour rembourser le prêt à la construction est appelé un prêt terminal. Comme le prêt à la construction est un prêt à court terme, il devrait être payé en contractant un prêt à long terme permanent. Un prêt terminal peut être un prêt in fine dans lequel on ne rembourse que les intérêts et non le principal, ou il peut également être un prêt normal qui exige le paiement des intérêts et du principal.
  3. Des difficultés pour obtenir un prêt terminal : Certains pourraient prendre pour acquis qu’à la fin du prêt à la construction, ils obtiendront facilement un deuxième prêt permanent pour le remboursement. Mais si votre revenu ou crédit change radicalement au cours de la période de prêt, les banquiers pourraient ne pas être tout à fait disposé à vous l’accorder. Dans ce cas, soit vous devez payer le prêt à court terme en piochant dans votre épargne, soit les banquiers fermeront votre projet en refusant de refinancer ailleurs et en fin de compte vous perdrez votre maison.
  4. Taux du prêt : Les prêts à la construction sont généralement des prêts à taux variable où votre taux d’intérêt change en fonction du solde impayé et des taux du marché. En outre, le taux d’intérêt est généralement calculé comme un taux préférentiel plus un certain montant. Par exemple, si le taux préférentiel est de 5% et le taux ajouté de 2%, l’emprunteur doit payer un intérêt de 7% sur le principal. Un prêt à la construction peut également être un prêt in fine dans lequel on ne paie que les intérêts sur le prêt etaucune partie du principal.
  5. Les constructeurs reçoivent l’argent en plusieurs fois : Afin de minimiser le risque le prêteur ne paie pas le montant total de l’argent à l’avance ou tout à la fois. Le constructeur reçoit son financement par intervalles pour poursuivre son projet. En général, le premier versement provient du premier acompte de l’acheteur après la fermeture du prêt. Le versement suivant peut venir après que les fondations sont posées, en s’assurant qu’aucun fonds n’est utilisé à mauvais escient pendant le processus.

Assurez-vous d’avoir vos finances en ordre et une bonne réserve avant de vous lancer dans cette entreprise risquée de prêt à la construction.